WONDERSPLEEN

& Feutre et Chandel

Biographie - Discographie

C’est en 1995 que Wonderspleen apparaît pour la première fois sur scène sous le nom de Spleen1. Après deux ans de vadrouille musicale, il sort son premier disque éponyme six titres (Spleen), suivie de près par l’apparition, en 1998, d’un maxi-cd éponyme trois titres, marquant le changement de nom du groupe pour Wonderspleen. Il joue en première partie de No one is innocent, Silmarils, Dominque Sonic, etc.[réf. nécessaire] Un an plus tard, le groupe lâche dans les bacs l’album Fais comme si de rien, enregistré et mixé au studio des Forces Motrices (Genève) entre les doigts de David Waeber2, ingénieur réputé notamment pour son travail avec Lofofora, The Young Gods, Mickey 3D et Virago3.

L’opus propulse le quartette sur la scène des Eurockéennes de Belfort4. Le groupe se verra un mois plus tard élu par le magazine Rock Sound parmi les espoirs du rock français1. Une tournée d’une quarantaine de dates ponctuée de passages radios et télévisuels achèvera la promotion de « Fais comme si de rien ». En été 2002, le groupe demande les faveurs de Dominique Brusson, découvert à travers les albums de Dominique A, Françoise Breut, Yann Tiersen, Fred Vidalenc,... L’ingénieur du son décide de travailler avec Wonderspleen et leur propose, comme lieu, le studio du Hurlement à Bordeaux. Une semaine de mixage intense, un jour de mastering à Bruxelles avec Alan Ward et le charnel et sexué et Rita nous regarde parait durant le glacial hiver 2002. Davantage personnalisée, la nouvelle ligne musicale s’enrichit de violons, accordéons et arrangements électroniques. Les murs de guitares sont tombés: des tapis de sonorités acoustiques les recouvrent désormais. Les instruments sont les fidèles serviteurs des textes flirtant avec la poésie. Le groupe joue immédiatement dans les clubs et festivals (Paléo Festival (Nyon), Voix de fête (Genève), festival de la Cité (Lausanne),...) et les radios et la TV5.

En 2005 paraît l'album Rita épouse X, donnant carte blanche à douze groupes suisses (Beaumont, Feutre et Chandel, Opak, Oh! le bel orchestanse, Euphonia, Bellwald, Stelute, Gunterstaxx, Sonalp, La Pacotière, Dadaz, Primas X, Céline Cesa) afin de relire à leur manière les titres de Wonderspleen.


Discographie

1996 : Spleen

1998 : Wonderspleen

2000 : Fais comme si de rien

2002 : Et Rita nous regarde

2005 : Rita épouse X


http://www.rts.ch/play/tv/fax-culture/video/le-groupe-wonderspleen-chante-rita-vous-regarde-et-recap?id=394242



Others


Tribute to Dominique A, Remué (Compilation Hors Série ADA)

Le disque de reprises de l’album "Dry" de PJ Harvey à peine refroidi, revoici les "Hors séries" du site A Découvrir Absolument. Pour ce troisième volet, ont été proposées des relectures de l’album le plus sombre, le plus expérimental de Dominique A : "Remué". Le meilleur Dominique A pour certains.
On attendait forcément beaucoup de ces covers comme pour Diabologum et PJ Harvey.

 

Comme souvent, il y a à boire à et à manger dans tous ces titres, avec ici quelques belles réussites (Tokyo/Overtones, Pumuckl, Karl-Alex Steffen, Zedel...), mais aussi des choses plus dispensables (Lesoisovol, Mechanism For People, Del Cielo, Shape2…). Mais pas de quoi, en tout cas, se priver du téléchargement des 14 titres + cinq bonus ainsi que des superbes artworks réalisés pour ce joli projet.


Dominique A, Remué  à télécharger ici



Hubeskyla, ne touchez à rien


Hubeskyla est né du désir des deux guitaristes de pratiquer la musique sous une forme très libre, en s’affranchissant de nombreuses contraintes liées en général au style. Chacun ayant eu un projet musical personnel, Husky pour Lionel Gaillard et Bela pour Mathias Bieri, le nom est un mélange des syllabes, HUbeSKYla. Ils ont ensuite décidé qu’une rythmique serait nécessaire et Fabrice Seydoux a rejoint la formation.

La musique de Hubeskyla se situe quelque part dans le désert du Nevada, où les râles des guitares, puissantes, résonnent entre les collines arides, entrecoupés par le déferlement de rythmes infernaux. Le projet tente une approche radicale d’un rock épuré, puissant, sans barrière. La formule guitares-batterie, sans chant ni autre instrument, permet à chaque élément de prendre une place toute particulière, au-delà des schémas habituels.









Booking / Musique

Presse      Liens